Des filets de pêches usagés pour aller surfer et faire du bien aux océans

Nomads Surfing présente les premiers ailerons de surf fabriqués en France à partir de filets de pêche abandonnés en mer ou collectés dans les ports auprès des pêcheurs et recyclés.

Créée en 2017, Nomads Surfing, jeune entreprise bordelaise, propose aux surfeurs une alternative éco-responsable avec des planches et accessoires de surf éco-conçus.

L’histoire commence un soir d’avril 2017, au pied de la dune du Pyla face à l’océan.

Trois amis, Basile, Nicolas et Thomas, passionnés de surf et globe-trotteurs, font un constat terrible : le plastique n’en finit pas de détruire notre écosystème. Ils ont fait la triste expérience des plages de détritus de Kuta à Bali aux déchets hivernaux sur le littoral aquitain et décident d’agir, à leur échelle, pour préserver l’environnement et les océans tout en continuant à surfer.

L’industrie du surf, en pleine explosion, est une industrie polluante du fait des matériaux utilisés pour la pratique (planches de surf, combinaisons) et de l’attrait pour le voyage à l’autre bout du monde à la recherche de la vague parfaite.

Nomads Surfing est née, avec l’objectif de proposer une alternative aux surfeurs désireux de minimiser leur impact sur l’environnement et de faire évoluer les mentalités autour de la pratique et de l’éco-responsabilité.

Des produits responsables avec une empreinte carbone réduite

Basée à Bordeaux mais avec de riches influences malaisiennes et philippines – d’où le nom de la marque – Nomads Surfing a créé des planches de surf labélisées « éco-board » par un organisme de certification indépendant. Ces planches de surf sont fabriquées à base de pains de mousse polystyrène en partie recyclé et à partir d’une résine époxy composée à 40 % de déchets végétaux ou encore de fibres naturelles de lin et de basalte. Si les planches ne sont pas encore 100% écologiques, leur impact sur l’environnement est moindre comparé à la grande majorité des planches du marché puisqu’elles sont également shapées au Portugal en Europe et non en Asie.

Les planches sont vendues en ligne sur nomads-surfing.com, à partir de 590€.

 

Les premières dérives à partir de filets de pêche recyclés, Made in France

Depuis quelques mois, Nomads Surfing propose les premières dérives – ailerons sous la planche de surf – faites à partir de filets de pêches recyclés. Les filets, récupérés en Espagne, sont transformés en bille de Nylon et injectés en dérive dans un atelier à Thiers (63).

 

Un engagement pour l’avenir

Nomads Surfing a fait de la lutte contre le changement climatique son cheval de bataille. Cela se traduit par des choix sur les matières, le transport, les emballages… Nomads Surfing c’est :

• Une production responsable et locale, au Portugal et en France

• Des matériaux alternatifs : du liège, de la résine bio sourcée, de la fibre de lin et basalte…

• Un engagement pour l’économie sociale et solidaire en travaillant avec le tissu associatif local

• Une valorisation des déchets : redonner vie à des produits en fin de cycle et limiter au maximum la production de déchets.

• Une logistique responsable avec l’utilisation de colis réutilisables Protéger les océans, c’est aussi penser aux générations futures. Nomads Surfing soutient 3 associations en Malaisie, aux Philippines et en France qui ont fait de la protection du littoral et des océans leur premier combat, en leur reversant 5% des ventes afin d’aider leurs projets de protection de la planète.

https://www.nomads-surfing.com/

Instagram : @nomads_surfing