Les menaces de la Posidonie

La Posidonie (Posidonia oceanica) est une plante à fleur endémique de la Méditerranée qui fournit de multiples services écosystémiques. Elle forme de vastes herbiers entre la surface et 40 m de profondeur. Grâce à la Posidonie, nous avons des eaux transparentes et des plages de sable blanc où on peut profiter de nos jolis maillots de bain éthique. Elle soutient la biodiversité et agit comme une nurserie de poissons. Elle empêche l'érosion côtière, produit de l'oxygène et c'est un puits de carbone crucial absorbant 7% des émissions totales de carbone des îles. Pourtant, ce trésor écologique est désormais en danger, par l’action de l’homme.

 

La Posidonie menacée par la pollution

 

En plus de fournir un habitat important pour une grande variété d'espèces marines, la Posidonie joue un rôle dans la protection de notre planète contre l'accumulation croissante de dioxyde de carbone. Elle agit comme un «puits de carbone», comme les plantes terrestres, en absorbant le dioxyde de carbone de l'atmosphère et en contribuant ainsi à ralentir les effets du réchauffement climatique.

 

Tout comme les forêts tropicales, les prairies sous-marines sont menacées par le besoin insatiable des hommes de s'étendre, de construire et de consommer. Ces plantes aquatiques sont de plus en plus directement détruites par la pêche au chalutier, la pisciculture, la construction de nouvelles marinas et complexes balnéaires et l'ancrage des bateaux de plaisance. Cependant, la plus grande menace provient des sources terrestres de pollution et en particulier de la charge en éléments nutritifs dans la mer (qui correspond au rejet dans l'environnement, par les activités humaines, d'azote, de phosphore et d'autres éléments nutritifs).

 

Les scientifiques ont constaté que la charge en éléments nutritifs est responsable de la détérioration de la Posidonie. L'azote et le phosphore trouvent leur chemin dans la mer à partir des égouts urbains, des débouchés industriels, des zones agricoles, des dépôts atmosphériques de l'agriculture et de la combustion de combustibles fossiles. L'azote et le phosphore sont les nutriments les plus importants pour réguler la croissance des algues planctoniques, et donc la transparence de l'eau et les conditions d'éclairage de la Posidonie. Mais une quantité trop importante de ces éléments est préjudiciable à la flore aquatique, et rendra vos baignades en maillot de bain durable moins plaisantes !

 

Les différentes menaces de la Posidonie

 

La Posidonie croît très lentement; environ 1 à 5 centimètres par an. Pour cette raison, les dommages causés par un ancrage d'un jour pourraient prendre des décennies à être restaurés. En 2017, les chercheurs ont estimé que l'ancre d'un bateau de 15 m de long avait déraciné environ 165 pousses de Posidonies à Portocolom; et qu'il faudrait 5 ans de conditions optimales pour les régénérer. Cette action unique a libéré 915 g de carbone dans l'atmosphère, ajoutant au changement climatique. Et ce n'est là qu'un exemple des dégâts que peut causer un seul acte inconscient d'ancrage sur les herbiers marins.

 

Projetez cela dans le reste des îles Baléares et vous vous rendrez vite compte qu'une action est nécessaire sans plus attendre. Une étude a révélé que les prés de Posidonie à S'Espalmador (Formentera) ont été réduits de 44% entre 2008 et 2012, principalement en raison de l'impact de l'ancrage des bateaux. Et puis, il y a quelques années, il y a eu l'événement documenté du bateau Turama de 116 mètres à Formentera dont les dégâts prendront près de mille ans à se réparer.

 

En plus de déraciner la plante, l'ancrage et l'activité des bateaux augmentent également la turbidité de l'eau (sa capacité à diffuser ou absorber la lumière incidente), ce qui rend plus difficile pour la plante d'accéder à la lumière dont elle a besoin pour faire de la photosynthèse et survivre. C'est pourquoi l'eau mal traitée est une autre des principales menaces pesant sur les prés de Posidonie. Malheureusement, il existe encore plusieurs baies et prairies de Posidonie à Majorque qui souffrent des impacts de la mauvaise qualité de l'eau. Une action est également nécessaire et urgente pour résoudre ce problème.

 

Le troisième impact majeur sur la Posidonie est le changement climatique. Des eaux plus chaudes augmentent la mortalité de la Posidonie. En effet si les ancres et les eaux usées affaiblissent les plantes, les prairies de Posidonie sont plus vulnérables et moins capables de faire face au changement climatique. La protection et la récupération des herbiers marins est donc plus que jamais essentielles, car ce sont nos forêts sous-marines. Il est donc important que chacun mène à son niveau le combat de la préservation de l’environnement, en commençant par exemple par acheter un maillot de bain éco-responsable pour la plage.