Le rapport Meadows : une bouteille jetée à la mer qui revient

L'un des rapports les plus controversés et les plus célèbres du XXe siècle est sans doute le rapport The Limits to Growth (Les Limites à la croissance), également connu sous le nom de « Rapport Meadows ». Il a été publié sous forme de livre en 1972 et présente des scénarios, basés sur la modélisation informatique, des conséquences de la croissance économique et démographique. Si vous êtes encore hésitant, ce rapport devrait vous décider à adopter le maillot de bain éco-responsable.

Les conséquences de la croissance sur les ressources limitées de la Terre

 

Le Rapport Meadows a été mandaté par un groupe de réflexion appelé le Club de Rome, et financé par la Fondation Volkswagen. Dans le cadre de cette recherche, des chercheurs travaillant au Massachusetts Institute of Technology (MIT), dont le couple Donella et Dennis Meadows, ont construit un modèle informatique simulant l’économie et l’environnement du monde. Appelé World3, ce modèle informatique était à la pointe de la technologie au moment de sa création.

Pour élaborer les scénarios, cinq variables ont été examinées :

  • la population mondiale ;
  • l'industrialisation ;
  • la pollution ;
  • la production alimentaire ;
  • et l'épuisement des ressources.

Les chercheurs sont partis de l’hypothèse que la croissance exponentielle se poursuivrait, tandis que l'innovation technologique ne permettrait qu’une croissance linéairement de la disponibilité des ressources. Au total, l'étude originale présentait 12 futurs possibles de 1972 à 2100. En 2004, une mise à jour du rapport a été publiée présentant seulement 9 scénarios possibles.

A sa sortie, beaucoup de gens pensaient que le Rapport Meadows prévoyait un effondrement du monde d'ici la fin du 20e siècle. Mais le but du rapport Limits to Growth n'était pas de faire des prédictions, mais plutôt d'explorer la façon dont la croissance exponentielle interagit avec des ressources limitées. Et comment l'humanité va gérer ces ressources limitées. Le maillot de bain éthique étant un exemple de bonne utilisation de nos précieuses ressources.

Que nous réserve l’avenir selon le Rapport Meadows ?

D’après le Rapport Meadows, pour alimenter la croissance continue de la production industrielle, il faut une utilisation toujours croissante des ressources. Le problème c’est que les ressources deviennent plus chères à obtenir à mesure qu'elles s’épuisent. Ainsi, alors que de plus en plus de capitaux sont consacrés à l'extraction des ressources, la production industrielle par habitant commence à baisser. Selon le livre cela devait commencer à se produire à partir de 2015 à peu près.

À mesure que la pollution augmente et que les intrants industriels dans l'agriculture diminuent, la production alimentaire par habitant diminue. Les services de santé et d'éducation sont réduits, ce qui se conjuguera pour entraîner une augmentation du taux de mortalité à partir 2020 environ, dit le rapport. La population mondiale commencera à baisser à partir de 2030 environ, d'environ un demi-milliard de personnes par décennie. Les conditions de vie tomberont alors à des niveaux similaires à ceux du début des années 1900. Une époque où on ne trouvait pas de maillot de bain éco-responsable.

Ce sont essentiellement des contraintes de ressources qui provoquent un effondrement global dans le rapport Limits to Growth. Cependant, le rapport tient aussi compte des retombées de l'augmentation de la pollution, y compris le changement climatique. Le rapport avertit que les émissions de dioxyde de carbone auront un "effet climatologique" qui se traduira par le "réchauffement de l'atmosphère".

Les auteurs ont non seulement présenté la possibilité que la population humaine et le système économique s'effondrent, mais aussi que cet effondrement pourrait être évité grâce à une combinaison de changements de politique, de technologie et de comportement (comme passer aux vêtements recyclés aka au maillot de bain éthique).

Quel est l’impact du Rapport Meadows aujourd’hui? 

Limits to Growth a été l'une des premières études combinant de nombreux facteurs et disciplines. Il a introduit l’approche de la modélisation par la «dynamique des systèmes» et de l’analyse de scénarios quantitatifs dans la discipline de la science environnementale. Des millions d’exemplaires du livre ont été vendus et il a été traduit dans plus de 30 langues.

 Le rapport a été accueilli de manière très variée. Certains disent que la publication du rapport a conduit à certains des mouvements mondiaux actuels tels que la sensibilisation à la préservation de l'environnement et à la recherche de la durabilité. Ce que font par exemple les adeptes du maillot de bain éco-responsable. D’autres critiques, cependant, ont fait valoir que le modèle informatique était incorrect et certains ont même remis en question l'intégrité des auteurs. Les auteurs ont également été accusés d’essayer de «prédire la fin du monde».

 Il est peut-être trop tard pour convaincre les politiciens du monde et les élites riches de tracer une voie différente. Mais pour nous autres, il est peut-être temps de réfléchir à la façon dont nous nous protégeons à mesure que nous nous avançons vers un avenir incertain. Et chaque geste compte, même choisir simplement de porter un maillot de bain éthique.

 Comme le Rapport Meadows a conclu en 1972 : "Si les tendances actuelles de croissance de la population mondiale, de l'industrialisation, de la pollution, de la production alimentaire et de l'épuisement des ressources restent inchangées, les limites de la croissance sur cette planète seront atteintes au cours des cent prochaines années. Le résultat le plus probable sera un déclin assez soudain et incontrôlable de la population et de la capacité industrielle."

Et jusqu'à présent, rien n'indique que les auteurs du rapport se sont trompés dans leur analyse ! Alors il est peut-être temps que chacun s’implique davantage dans la préservation de la planète en posant des actions éco-responsables (emballages recyclables, véhicules électriques, maillot de bain éco-responsable…).